SOCIALISATION, RELATION AVEC L′ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

 

 

OBJECTIFS MOYENS
Respect des autres et des règles de collectivité. Respecter l′intimité de chacun, ne pas déranger ses voisins. Se familiariser avec une contrainte. Acceptation des autres et surtout des plus démunis. L′éducateur est là pour rappeler les règles et temporiser (rester à table, se tenir correctement…)
L′éducateur, s′il est agent institutionnel, est également agent social.
Découverte d′autres lieux Favoriser les repères par des éléments visuels simples, les sorties extérieures...
Privilégier la relation duelle Invitation d′autres personnes au moment du repas.
Reconnaître le statut des personnes accueillies. Rencontre inter-établissement.
Changement des repères humains sans changer les repères spatio-temporels.
Camps, sorties, équitation, filature.
Aider à construire ou à reconstruire une parole Le référent parle de la place du résidant au foyer, explique à celui-ci les projets mis en place pour lui et avec lui. Il doit veiller à ne pas l′infantiliser (tant au niveau des actes qu′au niveau de la parole) et garder une conversation dite normale avec lui.
Ne pas répondre à ses sollicitations par des mots enfantins. Lui demander de s′exprimer le mieux qu′il peut.
L′éducateur doit conformément à l′esprit de la réforme de la Loi de 1975 se situer en qualité d′interface entre le résidant et l′institution.
Mise en place d′un suivi référentiel.
(détermination d′un référent par résidant).
Préserver et soutenir le contact avec la famille, en s′appuyant sur le système référentiel de l′institution (maintien des liens familiaux). Départs réguliers en week-ends, vacances.
Recours au courrier, visites, appels téléphoniques.
L′éducateur s′inscrit tel un collaborateur avec la famille, mais ne se situe pas dans le même registre (l′un est un professionnel, l′autre à des liens de parenté inscrits dans une dimension affective, protectrice).

 

      Le premier lieu de socialisation est (en dehors de situations d′exception) : la famille. L′éducateur n′a pas à intervenir directement sur les échanges familiaux, sauf si ceux-là peuvent présenter un risque majeur pour le résidant. En effet, tout acteur institutionnel revêt un rôle de protection envers les personnes accueillies. L′éducateur peut être sollicité par le noyau familial, mais il ne pourra l′être qu′au regard de son statut professionnel.
      D′autres lieux de socialisation interviennent tout au long de la vie de la personne et s′inscrivent dans un environnement extérieur. L′éducateur y participe en favorisant une certaine « norme » afin que la personne ne soit pas (ou le moins possible) stigmatisée dans son handicap ou dans sa pathologie.
      Un des objectifs essentiels relève donc de l′acceptation et de la construction ou de la reconstruction d′une certaine normalisation, s′apparentant alors comme un facteur d′intégration pour le résidant.