ROLE DE L′ACCOMPAGNANT

 

 

      Les réactions parfois brutales, souvent inadaptées aux règlements et contraintes qu′impose la vie en collectivité signent chez de nombreux résidants du groupe une faible tolérance à la frustration. L′accompagnant doit alors se situer tant en qualité de médiateur qu′en qualité d′agent social en explicitant et en posant clairement les règles de vie en commun, les limites définies. Il semble ici nécessaire d′adopter une attitude claire faisant appel à l′autorité (autorité fondée sur le respect des limites, sur le respect de chacun et non-autoritarisme sans fondement). Sur ce groupe, la référence porte essentiellement sur un suivi régulier (évaluation et recentrage) des projets personnalisés. L′accompagnateur "référent" intervient comme l′interlocuteur privilégié des résidants pour les demandes particulières (lien avec la famille, sorties, vacances, achats..).

OBJECTIFS MOYENS
Ouverture, épanouissement pour certains, maintien des acquis pour d′autres. Offrir un moyen d′expression propre à chacun, qui fasse appel à l′imagination, à la créativité.
Privilégier la relation duelle.
Ateliers : chants, gymnastique, mosaîque, plâtre, terre, pâte à sel, et Soutien scolaire, couture etc.…
Entretien avec le médecin psychiatre.
Socialisation des résidants du groupe, respect d′autrui. Apprendre à adopter son comportement face à des situations variées intra ou extra-muros, en groupes plus ou moins importants. Dans un premier temps tous les comportements inadaptés et fragilisant la cohésion du groupe seront stigmatisés (repérés) et feront l′objet d′un recentrage.
Sorties culturelles (visites, cinéma), restaurants...
Favoriser le développement sensori-moteur en maintenant des activités physiques en fonction des possibilités de chacun. Marches à pied quotidiennes, randonnées, activités gymniques, expression corporelle mettant en mouvement le corps (prise en charge spécifique).
Maintien au maximum des activités physiques pour une mobilité optimale en fonction des possibilités de chacun ; favoriser le développement sensori-moteur. Marche à pied (sorties quotidiennes, randonnées, découvertes, promenade à ski, en raquettes, ou en vélo).
Activités gymniques (dans le cadre des ateliers) et expression corporelle mettant en mouvement le corps (théâtre, danse..).
Respect du cadre, des règles de collectivités. Se familiariser avec une contrainte horaire, un "cadre repère" et les respecter.
Participer à la réalisation des tâches collectives (ménage de la salle à manger).
Respecter l′intimité de chacun (ne pas déranger ses voisins (bruits, tenues..).
Favoriser la cohésion du groupe. Sorties à l′extérieur (restaurants, visites..) qui pourraient réunir l′ensemble des résidants et l′équipe d′accompagnement.
Amener vers une plus grande solidarité. Inciter, sans imposer, à servir les repas.
Prise en commun par ceux qui le désirent, d′une tisane après le repas du soir.
Apprentissage ou dialogue en respectant chacun Mettre en place un atelier le lundi matin "groupe de parole" qui devra s′inscrire dans le cadre horaire des ateliers. Ce groupe sera composé de 6 à 7 personnes. Un travail sera alors réalisé par thèmes avec support photo ou vidéo. Sera établi un tour de table avec temps de parole imparti à chacun (5 mn) et pendant lequel il ne peut y avoir aucune intervention.