PRISE EN CHARGE

 

Transports

voiture

      Dans le cadre des différentes sorties qui ponctuent la vie des résidants, le transport est assuré par l′établissement. Exceptionnellement, il peut être fait appel à des prestataires extérieurs avec l′accord préalable des représentants légaux. Le transport peut être assuré également par la famille ou représentant légal de manière régulière ou occasionnelle après en avoir informé l′établissement (celui-ci ne fait pas l′objet d′une indemnisation), notamment lors de retours en famille.

Définition de l′accompagnement

     L′accompagnement de l′usager vise à une plus grande autonomie de celui-ci dans les actes de la vie quotidienne, s′inscrit dans une démarche d′intégration, de socialisation, et répond, dans la limite du champ de compétence de l′établissement, aux soins de la personne. Cet accompagnement doit permettre à l′usager de poursuivre son projet individuel, validé par le directeur, l′éducateur chef, le médecin psychiatre et l′équipe d′accompagnement, après concertation avec le représentant légal et l′usager. La stratégie mise en place doit prendre en compte l′usager handicapé dans sa globalité et l′inscrire comme artisan de sa propre histoire, citoyen d′un contexte social et acteur d′une réalité économique…
A la suite de bilans pluridisciplinaires et d’évaluations, les orientations liées à la prise en charge sont décidées pour chaque usager.

Informations aux usagers

      Une réunion de concertation et d′information hebdomadaire associe les usagers à la vie de l′établissement. L′usager est associé à son projet personnalisé au travers l′emploi du temps proposé, les rencontres avec l′éducateur référent (et permettre l′expression de ses souhaits, de ses attentes) et par sa participation (ou celle de son représentant légal) aux diverses évaluations.
Les usagers sont représentés par des délégués aux différents Conseils de la Vie Sociale et peuvent exprimer leurs suggestions, remarques ou revendications et participent aux différents votes. Ils obtiennent là les informations liées au fonctionnement de la structure (comptes administratifs détaillés, prix de journée..) et aux diverses projections (budgets, recentrages de la stratégie d′accompagnement, orientations des activités..) comme tout participant à cette instance.

Suivi médical

medecin

      Le suivi médical de l′usager relève de la responsabilité du médecin psychiatre ou du médecin généraliste intervenant à l′acte. Les représentants légaux sont informés de toute maladie grave pouvant survenir à leur protégé et peuvent, s′ils le souhaitent, avoir accès au dossier médical. La décision d′alerter l′usager et de communiquer à celui-ci l′ensemble des éléments du dossier relève d′une décision conjointe entre l′établissement et le représentant légal. Toute hospitalisation fait l′objet d′une communication aux représentants légaux.
Les traitements peuvent être préparés par l′infirmière sous réserve d′une ordonnance médicale et distribués par le personnel soignant. En cas de crise d′épilepsie grave, seuls les médecins (médecin psychiatre de l′établissement, le médecin généraliste intervenant à l′acte ou un médecin d′une structure hospitalière) peuvent intervenir.
Procédure : administrer un soin spécifique prescrit.
Pour toutes les prises en charge para-médicales :

         - Psychomotricité,
         - Orthophonie,
         - Kinésithérapie.

Un bilan est fait dans les trois premiers mois et une indication est donnée lors de la mise en place du projet individualisé. Ceci étant révisable chaque année.
Un usager présentant une maladie d′une réelle gravité pouvant contaminer les autres résidants doit être impérativement dirigé vers une structure hospitalière.